L’huile essentielle de Tea Tree – traitement de la cystite

Des brûlures lors des mictions et un besoin fréquent d’uriner sont les premiers signes de la cystite – une forme d’infection urinaire qui sans mise en place rapide d’un traitement efficace peut atteindre les reins et causer de graves dégâts.

Le fort pouvoir bactéricide de l’huile essentielle de tea tree (Arbre à thé) sur les colibacilles (bactéries responsables de l’infection urinaire) apporte une véritable aide pour soigner la cystite et prévenir la surinfection.

Origines de la cystite

La cystite aiguë est une inflammation de la paroi de la vessie provoquée par une infection urinaire d’origine souvent bactérienne (bactérie intestinale colibacille appelée aussi Escherichia coli qui est très présente autour de l’anus). Naturellement stérile, l’urine ne contient pas de micro-organismes et c’est seulement quand le colibacille arrive à remonter par l’urètre dans la vessie qu’elle y provoque une infection. Par conséquent la majorité des cas sont des femmes touchées par la cystite à cause de la taille réduite de leur urètre et sa proximité de l’anus.



Beaucoup plus rarement les infections urinaires peuvent être causées par des bactéries qui atteignent le système urinaire à partir d’une autre infection présente dans l’organisme, ou dues à un agent toxique suite aux traitements anti-cancéreux ou radiothérapie.

En cas de mauvais traitement de la cystite ou d’un traitement insuffisant les bactéries peuvent remonter jusqu’aux reins et causer dans ce cas une infection beaucoup plus grave – la pyélonéphrite.

La cystite se manifeste brusquement par des symptômes variés et ne s’accompagne pas de fièvre :

  • Des douleurs ou brûlures pendant la miction
  • Des tiraillements au niveau du bassin
  • Un besoin très fréquent d’uriner
  • D’éventuelles traces de sang dans les urines

Si ces symptômes sont accompagnés de fièvre, de frissons, d’une forte douleur abdominale ou en bas du dos, il est impératif de consulter un médecin car ce sont les symptômes de la pyélonéphrite.

Les effets bactéricides de l’huile essentielle de d’arbre à thé sur l’Escherichia coli responsable de l’infection urinaire ont été testés par plusieurs études scientifiques dont l’étude menée par les spécialistes de l’institut de microbiologie de Guangdong en Chine[1] et l’étude menée par Dr S.D. Cox de la Faculté des sciences et de technologie de Richmond en Australie[2].

Ces tests ont montrés le pouvoir inhibiteur de l’essence de tea tree par son mécanisme de pénétration dans la membrane cellulaire de la bactérie entraînant la perte de son cytoplasme, les dommages de ses organites et la mort imminente de la cellule pathogène.

 Banniere Aromatherapie 728x90

Traitement de la cystite à HE Tea Tree

L’application de l’huile essentielle de tea tree lors du traitement de la cystite à pour action de détruire les bactéries responsables de la maladie, d’assainir les muqueuses urinaires, mais aussi de soulager les douleurs grâce à son pouvoir antalgique.

Il est possible d’utiliser l’huile d’arbre à thé de différentes façons pour soigner l’infection urinaire. Pour un meilleur résultat cumulez 2 ou 3 modes d’application et pensez à boire beaucoup car cela facilite l’élimination des bactéries de la vessie.

  • En interne :

Par voie oral absorbez 2-3 gouttes d’HE Tea Tree sur un sucre ou dans une cuillère de miel. A répéter 3 fois par jours jusqu’à la disparition des symptômes.

  • En massage dans la région de la vessie :

Dans un flacon propre préparez un mélange d’une cuillère à soupe d’huile végétale de votre choix avec 50 gouttes d’huile de tea tree. Utilisez 15 gouttes de ce mélange en massage sur le bas du ventre et le bas du dos dans la région de la vessie 2-3 fois par jour pendant 7 à 10 jours.

Guide gratuit

Souhaitez-vous savoir comment profiter des bienfaits de l’huile essentielle de tea tree tous les jours ? Abonnez-vous à ma newsletter et recevez en cadeau mon guide avec 15 astuces pour un usage quotidien.

[wysija_form id= »9″]

Votre adresse email ne sera ni cédé ni vendu.Vous pouvez vous désabonner à tout moment grâce au lien de désabonnement présent dans chaque e-mail.

  • Lotion en complément du traitement principal :

Vous pouvez préparer une lotion avec une cuillère à café de macérât huileux de calendula et 3-4 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé. Appliquez cette lotion à l’aide d’un coton 2 fois par jour : le matin après le passage aux toilettes et le soir avant d’aller se coucher pendant 5 jours.

  • Bain de siège :

Comme pour la mycose vaginale prenez un bain de siège dans une petite bassine d’une profondeur de 10 à 20 cm avec la préparation suivante :

Diluez 20-25 gouttes d’HE Tea Tree dans 2 cuillères à soupe de lait entier ou dans 1 culière à café de dispersant pour huiles essentielles. Versez cette préparation dans une bassine d’eau et mélangez. (Avant de verser le mélange d’huile et de lait dans l’eau, assurez-vous que l’huile est entièrement diluée dans le lait et qu’il ne reste pas de petites bulles à la surface.) Plongez votre bassin dans la bassine et restez-y 10 min. A répéter pendant 5 à 7 jours avant d’aller vous coucher.

Afin de vous assurer de l’authenticité de l’essence de Melaleuca Alternifolia (nom latin de tea tree) il est préférable de contrôler quelques informations dont la liste se trouve dans cet article.

MEARÔME

Huile essentielle de tea tree

Huile essentielle de tea tree bio - Mearôme

VOIR CE PRODUIT

BIOFLORAL

Bio Confort Urinaire

Biofloral - formule bio confort urinaire

VOIR CE PRODUIT

NUTRIMEA

Cure contre les infections urinaires

Remède naturel contre la cystite

VOIR CE PRODUIT

Important ! En cas de sensation de brûlures arrêtez immédiatement l’application et appliquez généreusement une huile végétale (olive, tournesol…) sur les zones concernées. Même si l’huile essentielle de tea tree contient très peu de composants allergènes il est tout de fois nécessaire de faire un test d’allergie avant sa première utilisation : consultez comment effectuer un test d’allergie.

Les qualités antibactérienne, anti-inflammatoire et antalgique de l’huile de tea tree aideront à nettoyer la vessie des bactéries responsables de la cystite et à soulager les douleurs, mais il ne faut pas oublier que c’est une maladie récidiviste et il est nécessaire de mettre en place quelques règles à respecter pour que l’inflammation urinaire ne revienne plus.




Comment réduire le risque de récidive de la cystite ?

Quelques gestes simples et faciles à adopter dans la vie quotidienne qui permettent de réduire les risques de la cystite :

  • Boire au moins 2 litres d’eau par jour pour le nettoyage régulier de la vessie.
  • Ne pas retenir son envie d’uriner, pour éviter aux bactéries de se multiplier.
  • Pour les femmes il est conseillé de s’essuyer de l’avant vers l’arrière lors des passages aux toilettes.
  • Uriner après chaque rapport sexuel.
  • Se laver avant et après chaque rapport sexuel tout en évitant les savons acides qui déséquilibrent la flore vaginale et favorisent l’apparition de la mycose.
  • Lutter contre les constipations qui favorisent l’infection suite à la stagnation des bactéries dans le rectum.
  • Pratiquer des exercices de relaxation! Le stress affaiblie le système immunitaire et augmente le risque d’infection. Une pratique régulière de relaxation va renforcer le système immunitaire et réduire ce risque. Consultez cet article pour plus d’informations.

 

Pour aller plus loin :

« Cystite : enfin les solutions; soigner les infections, les fuites urinaires etc… »

Cystite : Guide pratique

Un guide pratique écrit par Dr Gabrielle Cremer, spécialiste en pharmacologie clinique, pour mieux comprendre les troubles urinaires.

Dans ce guide vous découvrirez :

=> Les diverses origines des infections et des fuites urinaires
=> Les facteurs qui favorisent leurs apparitions
=> L’importance préventive des boissons abondantes
=> Des mesures de prévention et des soins efficaces.

RECEVOIR CE LIVRE

 

===

« Je ne sais pas utiliser les huiles essentielles – spécial femmes »

Huiles essentielles - Spécial femmes

Un livre de Danièle FESTY, avec les meilleures solutions aromathérapiques pour traiter les 100 maux les plus courants chez une femme.

Découvrez dans ce guide visuel comment utiliser les huiles essentielles contre : les douleurs de règles, grossesse, troubles digestifs, jambes lourdes, cystite…

RECEVOIR CE LIVRE

 

===

« Développez vos facultés d’autoguérison »

Autoguérison

Dans cet ouvrage les Drs Deepak Chopra et Rudolph Tanzi présentent un programme innovant de 7 jours, pour renforcer votre immunité et agir positivement sur votre santé.

Vous y trouverez toutes les connaissances des auteurs pour nous aider à renforcer notre immunité avec un plan d’action sur 7 jours, basé sur les dernières découvertes scientifiques et permettant de favoriser l’autoguérison.

RECEVOIR CE LIVRE




Grace à une contenance dans l’essence de tea tree d’une grande quantité de terpinol-4-ol aux fortes actions bactéricides, cette huile est largement utilisée dans l’aromathérapie pour le traitement de nombreuses infections. Gardez-la dans votre trousse à pharmacie elle viendra à votre secours pour différents soins.

DANS LA MÊME RUBRIQUE :

Soins de la mycose vaginale à l’huile d’arbre à thé

sons-candidose-avec-tea-tree

CONSULTEZ AUSSI :

HE Tea Tree – Propriétés et Bienfaits

HE Tea Tree – sélection de produits

HE Tea Tree – utilisation pour les Infections Cutanées

HE Tea Tree – utilisation pour les Infections Buccales

HE Tea Tree – utilisation dans les Soins des Cheveux et du Corps

HE Tea Tree – utilisation pour les Infections Gynécologiques et Urinaires

HE Tea Tree – utilisation contre les Insectes et les Parasites

Aller à l’accueil

 

[1] The dynamics and mechanism of the antimicrobial activity of tea tree oil against bacteria and fungi – Wen-Ru Li, Hai-Ling Li, Qing-Shan Shi, Ting-Li Sun, Xiao-Bao Xie, Bin Song, Xiao-Mo Huang – Applied Microbiology and Biotechnology – October 2016, Volume 100, Issue 20, pp 8865–8875.

[2] The mode of antimicrobial action of the essential oil of Melaleuca alternifolia (tea tree oil) – S. D. Cox, C. M. Mann, J. L. Markham, H. C. Bell, J. E. Gustafson, J. R. Warmington, S. G. Wyllie – Journal of Applied Microbiology – January 2000.

Sources :  Passeportsante – Infection urinaire (cystite) / Ameli-sante – Cystite aiguë